Définir la censure et l’édition

Introductions et définitions

1.1-Définitions

1.1.1- La censure ?

1.1.2 L’édition ?

1.2- La censure dans l’édition


Définitions

La censure ?

Étymologie : du latin censor, magistrat romain, au figuré, celui qui blâme. Le terme trouve son origine dans l’institution des censeurs de la république romaine, ces deux magistrats étaient chargés de recenser les citoyens et d’exclure ceux de « mauvaises mœurs » 1.

Si La censure est l’examen des œuvres que fait réaliser une institution avant d’autoriser ou de refuser leur diffusion. Les critères peuvent être politiques, idéologiques ou moraux. Par extension, la censure désigne l’institutionelle-même.

D’une manière générale le terme censure désigne toute limitation arbitraire ou idéologique de la liberté d’expression par une autorité quelconque.

En France, il existe encore une autre forme de censure, dite censure positive, qui s’exerce sur les films et les jeux en vue de leur classification selon leur thème (violence, pornographie…) ou l’âge minimal du public auquel ils s’adressent.

Il ressort de l’article du Centre national de ressources textuelles et lexicales 2 que ce présent texte intitulé « l’histoire de la censure dans l’édition » (le sujet proposé étant initialement « La censure ») peut concerner soit le fait de censure par une personne, une institution ou un état (voire même quelques instances convoquées en psychanalyse), ou bien, par métonymie, l’histoire de l’institution (religieuse, étatique ou autre) elle-même : Examen d’une doctrine, d’un écrit ou d’une activité par une autorité instituée à cet effet. [..] P. méton. Organes d’exécution de cet examen. Pour d’autres définitions : voir annexes.

La censure peut prendre des formes directes, officielles, mais aussi indirectes, sous forme de pressions. Celles-ci peuvent conduire à l’autocensure, comme par exemple par un auteur caviardant ses propres œuvres. De tout temps, la censure, institutionnelle ou non, a incité à l’autocensure sans qu’on puisse, de fait, en mesurer l’ampleur.


L’édition ?

Édition : [En parlant d’œuvre écrite] Reproduction, publication et diffusion commerciale par un éditeur d’une œuvre sous forme d’un objet imprimé. […]

(ndlr : Actuellement, ce mot s’entend aussi très bien et plus couramment dans le sens suivant) [En parlant d’œuvre non écrite ou d’œuvre écrite sur un support non imprimé] Éditions microfilmées (L’Hist. et ses méth., 1961, p. 1158)3.

D’aucuns actuellement, restreignent encore le sens du mot édition à ses seuls avatars papetiers. C’est en ce sens qu’il faut l’entendre ici. Voir annexes.

Afin de simplifier le propos, il sera donc question ici d’une triple restriction :

  • Ce travail ne traite que de l’histoire de la censure dans l’édition, et plus restrictivement, l’impression et la diffusion des œuvres imprimées sur papier ou assimilé, d’une part,
  • et plus précisément de l’histoire des institutions chargées de la censure, d’autre part…
  • Pour être honnête, et à mon grand dam : ce texte ne traite pas des peuples et cultures du monde, mais surtout de la France et parfois les pays frontaliers afin de donner une vision historique un peu plus large ; et ce simplement parce les sources dont j’ai disposé, ainsi que mes ressources personnelles (intellectuelles, entre autres) ne me permettent pas les pérégrinations nécessaires.

La censure dans l’édition

La censure dans l’édition est dès le début une limitation arbitraire et/ou doctrinale de la liberté d’éditer des livres. Elle passe par l’examen du détenteur d’un pouvoir (étatique ou religieux,  par exemple) sur des documents imprimés avant d’en permettre la diffusion au public. Cette censure s’exerçait déjà auparavant, mais la faible diffusion des ouvrages incriminés faisait simplement qu’elle s’exerçait tout autant sur les autres formes d’expression, comme le théâtre ou la peinture, sans écrits ou instructions spécifiques aux documents imprimés.

On peut distinguer la censure politique (limitation par le gouvernement de la liberté d’expression) et la censure religieuse,  de la censure indirecte, non officielle, mais sous forme de pression, en particulier une forme de censure économique (due notamment à la concentration des médias, etc.) ; on peut aussi ajouter les phénomènes d’autocensure.

La censure peut donc être aussi sociale : des comportements non illégaux sont réprimés ou « mal vus » à certaines époques, certaines formes artistiques rencontrent plus ou moins de succès. Les livres ayant peu de chance d’être vendus et amortis ne sont donc simplement pas imprimés. Certains appellent cela «  censure économique » 4.
La donne paraît changer avec Internet.

La censure a accompagné la liberté d’expression dès le début de l’Histoire. Ainsi, l’origine du terme censure remonte au poste de censeur, créé à Rome en -443, dont le but était de maintenir les mœurs (voir plus haut). En Occident, le plus célèbre cas de censure antique est celui de Socrate, condamné à boire la Ciguë pour avoir « incité les jeunes à la débauche ».
Une institution officielle délivrant les autorisations préalables pour toute publication d’un écrit et pouvant exiger des modifications ou suppressions a existé dans chaque pays d’Europe à partir de la Renaissance. Dans la France de l’Ancien Régime, elle est essentielle et concerne la vie politique, religieuse et culturelle.

—————————————–

1« La censure », Jean Duval, Encyclopædia Universalis 2007, ressources en ligne de l’Université de Limoges.

2 http://www.cnrtl.fr/definition/censure CNRTL, Centre national de ressources textuelles et lexicales (Cnrs, Atiff), visité le 01 mars 2011.
3 http://www.cnrtl.fr/definition/édition/, CNRTL, Centre national de ressources textuelles et lexicales (Cnrs, Atiff), visité le 01 mars 2011.

4« On a ainsi pu parler de censures économiques pour désigner des mécanismes qui, bien qu’ils n’impliquent aucune institution de censure au sens propre, produisent néanmoins quelques-uns des effets caractéristiques de ces institutions. », « La censure », Jean Duval, Encyclopædia Universalis 2007, ressources en ligne de l’Université de Limoges.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans La censure dans l'édition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s